Isabelle de Novion
Rédactrice Web SEO indépendante
Blogueuse freelance
Tél. : 06 01 33 22 79

La rédaction de contenus texte pour le Web répond à des normes spécifiques qui diffèrent des normes rédactionnelles pour un support papier.
Et ce n’est pas anodin.

Partie de supports de communication papier par ma formation universitaire et mes débuts rédactionnels en entreprises,
immergée, par mes connaissances et à mes débuts en tant que rédactrice freelance, dans l’univers des graphistes et illustrateurs print (qui gèrent la lumière pour un support imprimé et non pour un écran qui diffuse sa propre lumière)…,
j’ai très rapidement pu cerner quelles nuances distinguent ces deux approches.

Lorsque j’établis un devis rédactionnel, j’explique à mes clients qu’il ne serait ni opportun, ni productif de reproduire à l’identique les supports de communication papier dont ils disposent.

Les bases de l’écriture d’articles (Blog) en 10 clés

Avant d’écrire des articles Web SEO (optimisés pour les moteurs de recherche), il est de bon ton de…

  • Revoir les pages de la partie vitrine du site et les modules (widgets) qui ont été installés sur le site WordPress,
    car, avant de vouloir ajouter un nouveau contenu rédactionnel, pour générer du trafic, il est nécessaire d’assainir la base du site internet. Une fois le site vitrine « propre » et agréable, de navigation fluide, il est possible d’ajouter des articles Web SEO.

Avant d’alimenter le blog,
réparer, actualiser et optimiser l’existant
dans le site vitrine.

  • Comprendre qu’un bon article Web ne se limite pas à l’apport du contenu rédactionnel de l’article lui-même.
    Sur la page de l’article, idéalement, apparaissent les mots-clés employés dans la colonne latérale, dans le pied de pages. Les combinaisons de ces mots-clés sont des portes d’entrée complémentaires et bienvenues.
  • Définir ses objectifs, cibler les visiteurs déjà intéressés par votre domaine, établir des catégories pertinentes.
  • Écrire, oui, mais écrire pour être lu sur internet, sur un écran.
  • Susciter l’intérêt. Établir un calendrier de publication.
    Nourrissez votre public avec un contenu unique, pertinent, bien à propos, qui n’est pas une redite re-calquée.
  • Ne pas être radin avec les mots.
    On n’improvise pas de combinaisons de mots-clés sans les mots.
  • Offrir une information, une vraie information (du contenu gratuit), digne de plus-value, qui met en avant votre expertise.
  • Illustrer. Des illustrations parlantes apportent de l’espace dans votre texte et incitent au partage sur les réseaux sociaux. Illustrer, oui, mais remplir les champs Titre, Texte alternatif, Description… Autant de mots-clés cachés, mais impactant sur le résultat.
  • Rédiger les META comme s’il s’agissait d’une publicité payante.
    Les META ? Titre ; Description ; Mots-clés.
    Vous êtes prêt à bien rédiger une annonce payante sur Google, alors pourquoi ne pas utiliser les META qui ont le même impact, mais qui, une fois rédigés, demeurent dans le temps.
  • Partager. Sur une page pro, sur différents réseaux sociaux.
    Privilégier le travail sur le blog, qui reste acquis et vous offre des voies d’entrée, plutôt qu’un travail uniquement à partir des réseaux sociaux.